120 X 176 (Page 1)

Le 16 septembre, j'ai fait ma rentrée en faisant le petit parcours (16km)  de l'ecotrail de Briey

Parcours assez facile, très agréable, Facile jusqu'a 2/3km de l'arrivée.
Une fin très cassante faite de 3 montées courtes, quelques centaines de mètres, mais vraiment raides.
Plus de jambes à l'arrivée, impossbile de relancer dans les derniers mètres, heureusement les coureurs derrière moi devaient être dans le même état, car j'aurais vraiment du forcer pour ne pas me faire doubler dans les derniers mètres (ce qui n'est jamais agréable). J'avais fait une grosse semaine d'entrainement pour revenir assez vite, ceci expliquant peut-être cette fin difficile. 
1h40 pour faire les 16km avec 400M de dénivelé, je me classe tout juste dans le premier tiers.

Dimanche, 5 octobre, ce sera le semi- de Nancy, qui servira de support au championnat de France. En 2011, Je l'ai fait en 1h40 , j'espère faire aussi bien cette année, mais j'accuse un poids de 77,7 ce lundi, Aïe!Aïe! Le problème, c'est que je ne sais pas où perdre du poids. Je crois qu'avec l'age on pèse plus lourd, c'est le poids des ans. Objectif poids : descendre sous les 77kg; (cette semaine j'arrête la bière!!! de toute façon, elle va augmenter).

A partir de ce mois d'octobre, je reprends sérieusement, en faisant un peu plus de spécifique. Objectif : faire une bonne préparation hivernale pour echainer des courses au printemps.

 Résumé de la course

Temps agréable, couvert, vent faible, environ 3 000 participants

Chrono : environ 1h45 !! Bon, pas trop mal,finalement. J'ai calé au 19ième km, je pensais jusqu'alors descendre sous les 1h44mn, il me manque encore un peu de foncier. 

La suite...

Je vais enchainer par le trail des Lumières  samedi 20 octobre par le parcours de 20km en solo, cela devrait aller beaucoup mieux d'autant que c'est en forêt de Haye que je connais bien. Le 34km est encore un peu trop long pour moi, et il faut courir au 2 (à moins que quelqu'un insiste et accepte de courir à mon rythme).C'est très sympa, mai il ne faut pas être le maillon faible, car la course devient galère. D'autant, que la nuit arrive rapidement et sans être très technqiue, ce n'est pas si facile que cela, car on a tendance à partir vite. Et lorsque l'on est épuisé, avec la nuit, le froid et l'humidité, je trouve que la sensation de fatigue est plus importante. Le sol devra être certaienment un peu lourd.