Sommaire

Samedi     1 mars       : Tendinite et rage de dent
Mardi       4 mars        : Cela va bizarrement mieux
Jeudi      13 mars       : Toujours pas de course à pied
Lundi      17 mars       : Aïe, une dent en moins
Mercredi 19 mars       : Jalon santé, kilométrage, poids

Samedi 1ier mars

Un petit point  début mars pas très joyeux

  • une tendinite sérieuse, (rupture partielle des faisceaux émanant des gastrocnémiens) coté droit
  • une rage de dent

Pour la tendinite, je ne peux plus courir depuis une semaine, je ne fais que  du sport en  salle, de manière intensive certes, mais je ne supporte plus beaucoup d'être enfermé dans une atmosphère renfermé de salle de sport. J'ai fait quand même une grosse semaine mais avec beaucoup de lassitude

Pour la rage de dent, heureusement que j'ai trouvé un dentiste complaisant (zone scolaire, ils sont tous au ski) pour samedi 1 mars qui m'a pris en urgence, j'ai un début d'infection sous une couronne . La tendinite et les problèmes dentaires sont intimement liés comme me l'a confirmé le radiologue. J'avais également mal à l'épaule droite la semaine dernière sans raison apparente, je n'avais pas pensé à un problème dentaire sous-jascent.

En tout  état de cause, après la visite, je serai fixe sur mes dents et j'espère avoir le temps encore d'être prêt pour cette épreuve. Déjà pour le 16 mars le trail de Reims, ce serait une vraie déception de ne pas y participer, mais je n'y crois pas. 

Mardi 4 mars

Assez extraordinaire. Le matin et toute la matinée, j'ai un vraie douleur au tendon. Je suis sous antibiotique pour ma rage de dents, je n'ai plus de douleur la concernant depuis dimanche en journée. J'ai eu également des infiltrations jeudi précédent au tendon. Je porte depuis samedi 1ier mars, une talonnette dans ma chaussure droite pour le soulager, je mets du froid matin et soir, et malgré tout je boite toujours autant, impossible de courir.

Ce mardi matin donc, je prends un cachet de Voltarène, je me dis que cela ne peut pas empirer. Je pars à la salle à midi faire du vélo elliptique avec 7kg sur le dos, il faut bien que je m'habitue à porter le sac...J  Et chose curieuse, j'arrive en boitant et je repars en marchant presque normalement!!?? et depuis cela va de mieux  en mieux. Si je n'avais pas cette gonflement au tendon, en plein milieu, ce soir,  je dirai que cela n'a jamais existé.

Pas d'excès de confiance, je ne courrai que dimanche prochain. En tout cas, je suis bien rassuré, je me voyais déjà faire le MDS en marchant.

Jeudi 13 mars 2014

Toujours pas couru depuis le 23 février, que du sport porté. J'ai pu voir le toubib, spécialiste de la course à pied, qui m'a prescrit du Kiné et ma dentiste, extraction de la dent lundi 17 mars, responsable aux dires de tous de mes problèmes; Le Kiné a bon espoir, il pense qu'une fois le foyer infectieux guéri, avec les soins appropriés, on devrait pouvoir obtenir une bonne atténuation de la tendinite d'ci le 6 avril. Le médecin  m'a même dit de courir un peu après 2/3 séances de kiné. En tout cas, vivement lundi prochain que cette dent soit retirée.

Lundi 17 mars 2014

En ce moment, je déguste :

- Ondes de choc sur le tendon d'Achille, c'est assez douloureux (3ième séance)
- Arrachage d'une molaire cet après midi.

J'espère que cela portera ses fruits, car je ne cours toujours pas, et le jour J n'est plus très loin.

Mercredi 19 mars

Je viens de faire un petit point sur mon entraînement.

Santé, bilan chez le cardiologue obligatoire, pas de pb, battements en journée à 45pulse/mn, juste une légère anémie depuis des années tout juste en dessous du seuil minimum. Il parait que cela peut être normal chez les sportifs bien entraînes (sans EPO).
J'ai également en ce moment les bronches de prises, mais cela ne m'handicape pas. Avec la dent en moins, je dois encore une journée au moins éviter d'haleter par la bouche, et je fais du sport en salle sans problème de respiration.
Poids, je suis à 74kg environ comme en 2008/2010, j'espère perdre encore 1kg dans la dernière semaine, ce serait parfait
Kilometrage, j'aurai à peu près le même  (équivalent) kilométrage qu'en 2008/2010. Je considère qu'une heure de travail en salle ou VTT à bonne intensité équivaut à 10km (c'est un barème personnel, j'essaie de comparer mon niveau de fatigue avec un 10km, pour 1 heure cela convient, pour 2heures et plus c'est plus délicat) Par contre, pour les sensations et le port du sac, je verrai sur place. Si seulement je pouvais effectuer un footing dans 8j

Pour ceux que cela peut intéresser,  plan d'entraînement (ainsi que 2008/2010) à cette adresse