20151025_135532

Quelques mots à chaud au lendemain de la course

Je n'ai pas été gêné par les bouchons, juste quelques ralentissements.

Les 22 premiers km jusqu'à Peyreleau sont rapides, attention à ne pas partir trop vite.

De Peyreleau à la Roque Sainte Marguerite, on peut apprécier le paysage, pas de difficultés particulières.

Attention de la Roque-Sainte Marguerite à Massebiau, environ 18km sans ravitaillement. Evaluer votre temps de course, car il n'a y pas de ravitaillement entre ces 2 points, et beaucoup ont manqué d'eau. Bien repartir sa consommation, pour ma part une bonne gorgée tous les 1/4h, c'était suffisant et il faisait plutôt chaud. Nous avons tous beaucoup transpiré.

Le final, Massebiau - Cade - Millau, a pour moi été très éprouvant. Tout d'abord, la fatigue et le fait que ma frontale n'était pas assez puissante.
Deux montées/descentes techniques , très raides, on s'aide souvent des mains et les descentes sont pentues, aucun danger, mais on peut se retrouver sur les fesses très rapidement dans la descente de la Cade.

Sur ces 10km, on peut vraiment faire une différence importante si on a gardé des jambes.

Les +

Très bonne organisation

  • Ravitaillements super
  • Site internet très bien conçu
         Régulièrement à jour
         On peut suivre les coureurs en live par GPS, nombreuses options
         Résultats complets dès le lendemain.

Le parcours

  • Ravitaillements complets
  • Service très sympa
  • Passer Peyreleau, 1er ravitaillement, superbe parcours, très très difficile après Massebiau

Les -

Moi qui a fait les Templiers à Nant en 2007, je regrette beaucoup cette ambiance de village, de convivialité, d'authenticité. Le matin on prend le café aux bars du coin qui sont tous ouverts, le soir on peut également prendre son repas, esprit village garanti. Vos amis peuvent vous attendre avec un pastis ou une grenadine, s'il fait beau c'est super. La musique d'ERA sonnait tout autrement au départ.


J'ai fait également les Hospitaliers et cette musique m'a un peu manqué Rien à voir avec cette musique à Millau, c'est décalé.

Ma conclusion

Parcours très sélectif sur la fin, les 10 derniers sont d'enfer (je n'avais pas de lampes d'où 3 heures de galère). Dommage que les premiers 20km sont quelconques. A faire que si vous êtes vraiment bien entraîné.

Par rapport aux Hospitaliers

Pour les souvenirs que j'en ai, le parcours me semble bien plus beau, les vues sont superbes (le dernier Hospitalier je l'ai fait sous la pluie, rien à regarder). La fin du parcours des Hospitaliers bien que difficile est moins technique. 

Ambiance trail les Hospitaliers et de la convivialité au départ et à l'arrivée, plutôt élitiste sur les Templiers.

A choisir, pour une première, les Hospitaliers, un peu trail des débuts sans trop de chichis
Pour la performance et se frotter aux meilleurs, les Templiers.

En tout cas, deux très belles courses en Aveyron.

Je compléterai sur ma course où j'ai vraiment du puiser au fond de moi pour terminer, la dernière montée sans lampe, un enfer!!