Fire and Ice

 Récit quelques lignes après l'introduction.

Prochaine course   Half Fire and Ice 125 km en trois étapes " version Marathon des sables " en Islande du 25/05 au 28/05 suivi du marathon de Stockholm

Reprise de l'entraînement ce 1 février, entrainement par la suite  à intercaler entre deux beaux voyages touristiques dont un au Costa Rica.

En attendant, dimanche 28 janvier je participe au trail Blanc de Vosges  40 km. Prévu Neige et environ 0c°

Entraînement type courant février. Températures légérement supérieures à 0c°
Du lundi au samedi, environ 4 heures de course ou vélo elliptique + 3 séances de Body Pump en insistant sur les squatts.
Dimanche des sorties en moyenne de 16km.

 

Récit Half  Fire and Ice

IMG_20180528_071614.jpg

Compris de le package

  • Nuit à l'hôtel veille de la course
  • 3 jours de course en autonomie avec 2 nuits sous tente
  • Baignade Lagon Bleu le jour de l'arrivée
  • Promenade en bateau dans la baie de Reykjavik
  • Diner qui fut excellent 
  • Nuit à l'hôtel à Reykjavik

 

Tout d'abord parlons un peu de mon arrivée à Reykjavik.

IMG_20180524_111005-EFFECTS.jpg

J'atterrie vers 23h30 à l'aéroport. Après avoir récupéré mon bagage cabine qui avait été placé en soute, je me dirige vers les arrêts de bus.

IMG_20180525_103449.jpg

Pas de problème il y a un bus toute les heures 24/24 qui en plus vous dépose devant votre hôtel.

Mais le plus surprenant c'est que vers une 1 heure du matin, la nuit n'est pas tombée, c'est crépusculaire, il ne fait pas nuit complètement. Et à 3 heures du matin il fait carrément jour.

J'avais choisi de loger en auberge de jeunesse. Mon choix s'était porté sur le Kex Hôtel, vraiment super, je recommande. 
On trouve toute sorte de population, des dortoirs de 6, p'tit dej, repas, happy hours vers 17h00, des orchestres le soir que viennent  voir des Islandais, vraiment sympas.

Veille de course

Hôtel à Grindavik

Le rendez-vous est à Grindavik, une petite ville situé à 40km de Reykjavik. Je m'y rends en bus, je me perds un peu car le chauffeur avait oublié de me signaler l'arrêt où je devais faire le changement, mais finalement il arrive à trouver un arrangement. Je reste un peu plus longtemps dans le bus et je lui sers d'assistant. Il avait 20 mn de retard sur son horaire, et j'ai effectué pour lui  les règlements CB. Plutôt cocasse.

Arrivée à l'hôtel, dès les premiers instants j'ai une  très bonne impression. Nous sommes 15 participants, et malgré la convivialité qui régnait on sent le sérieux de l'organisation. Le contrôle des sacs est assez rigoureux, rien à voir avec le MDS Pérou où le contrôle était inexistant, mais encore plus pointilleux que le MDS Maroc. Ce qui n'est pas pour me déplaire. J'appécie que lorsqu'il y a un liste de matériel obligatoire, celle-ci soit contrôlée.

Repas du soir à notre charge dans un restaurant très sympa d'où ce fera le départ et l'arrivée. Hôtel tout a fait correct.

Premier jour 47km

Quelques minutes avant le départ

Après le p'tit dej, briefing de Dave l'oganisateur.

Petite ferme isolée en bord de mer, notre lieu de détente

Puis départ sous la pluie pour 47km de course. Il a plu toute la journée mais malgré tout  j'apprécie l'endroit. Cette première étape est assez roulante et je termine 6 ou 7ième du classement.

L'arrivée se situe proche d"une habitation isolée louée par Dave en bord de mer.

On va rayonner les deux autres jours autour de cette ferme. C'est plutôt ambiance décontractée, on peut avoir accès aux toilettes, à la cuisine pour l'eau chaude, faire sécher nos affaires et faire connaissances des autres participants : F Seatle (Etat de Washington), F Washington DC, F Huston (Texas), M New York, M  Romain,  M Ecossais, M Barcelonnais et M/F Anglais).

Deux grandes tentes sont à notre disposition pour la nuit.

La nuit sous la tente a été assez courte. En fait il fait jour tout le temps et froid. Malgré un bon duvet et deux couches de vêtements j'ai eu froid toute la nuit, comme les autres concurrents d'ailleurs.

Second jour. 45km

Toujours de la pluie sans arrêt

Campagne Islandaise

On prend son p'tit dej lyophilisé dans la ferme, et de bonne heure nous voila reparti toujours ous la pluie pour 45km. Un 

petit plus technique, les organismes sont pour certains un peu fatigués par la distance et la pluie incessante. Pour ma part,au dernier moment je me suis équipé d'un veste imperméable 66 North (Marque Islandaise), chère mais imperméable 100/100. 
Après une bonne course, je termine 5ième à moins de 2 mn du concurrent précédent.

A la ferme la femme de Dave nous propose une "soupe au chocolat", en fait un bon chocolat avec un peu de crème fouettée, vraiment super.
La nuit avec trois couche de vêtement, je dors plutôt bien.

 

 

IMG_20180527_114319.jpgIMG_20180528_091815.jpgIMG_20180527_105606.jpg

Troisième et dernier jour 30KM

Les départs s'échelonnent très tôt le matin afin que arrivions à peu près à la même heure pour profiter de la soirée organisée par Dave.

Arrivée sur le perron de l'auberge Grindavik

 
J'ai de bien meilleurs sensations et je finis 4ième assez loin devant un écossais qui a résisté jusqu'au 20ième km. 

Une fois que tout le monde était arrivé, nous partons pour le Lagon bleu distnat de quelques km, prendre une douche et nous baigner dans une eau à 40C°.  

Puis départ pour notre hotêl à Reykjavik. 

Avant le repas une bonne surprise nous attend.
 Nous faisons le tour de la "baie de Reykjavik", puis très bon dinner au restaurant.

 

Le lagon Bleu

Sur le bateauEcossais faisant partie de l'oganisation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques conseils par rapport au MDS

Le sac est d'abord plus lourd, de 1 à 2 kg. Surtout si vous participez à l'épreuve complète, ne surtout pas négliger le froid et la pluie. La pluie est glaciale, il a toujours eu du vent. Donc vêtement gore-tex ou similaire obligatoire, gants, bonnet. J'ai couru avec une couche manches longues Odlo et veste 66 North (chère mais efficace) acheté sur place. A savoir, vous êtes remboursé de 14% de Taxes à l'aéroport ce qui acoucit un peu le prix. Pour l'instant je crois que l'on ne trouve cette marque qu'en Islande. Pour le bas, un corsaire "hiver" Odlo + jambières de compression, et un pantalon imperméable de chez Vertical. Question chaussures, du costaud, la X Pro 3D de chez Salomon. Pour cette dernière, un peu déçu par la solidité de la semelle car il manque déjà des crampons sur le talon!! Gants, bonnets, buff. Le sac, j'avais un sac MDS de chez Raidlight avec poche avant. Puis des sacs étanches pour ranger le tout. A refaire Je ne prendrais pas la poche avant du sac à dos car par temps de pluie, le sac est gorgé d'eau et je n'avais pas tout dans des poches etanches. Resultat le sac faisant sur le 2ième jour bien plus que 10kg. Sur la course, je pouvais tordre mes gants (peu utilisés) et mon bonnet. Mes mouchoirds papier, bien évidemment des buvard malgré leur sachet d'origine. Si on est bien protégé de la pluie et du froid, c'est super. Autrement cela peu être vraiment galère, certains concurrents étaient frigorifiés à l'arrivée. Préférer du synthétique genre Primaloft à du duvet. Pour la nuit, un bon sac de couchage, au moins deux sous-couches et un bon matelas isolant. Il faut savoir que vous avez un "dop bag" qui vous suit sur toute la course où vous pouvez stocker du matériel supplémentaire. En cas d'accès non autorisé par l'organisation, vous avez des pénalités.